Cimitero Delle Fontanelle


Le cimetiere des Fontanelle est un ossuaire souterrain, qui occupe environ 3000 des 30 000 m² d'une grande cavite creusée dans le tuf.
Au 17eme siecle, Naples vit une periode terrible, pendant laquelle les malheurs se multiplient : epidemies, eruptions du Vesuve, tremblements de terre, insurrections populaires... Les morts sont nombreux, et la place manque dans cimetieres des eglises en ville ou les morts sont habituellement inhumes.
En particulier, les victimes de la grande peste de 1656 (entre 250 000 et 300 000, soit plus des 2/3 de la ville) vont rejoindre en masse les Fontanelle, qui deviennent le principal lieu de sepulture de la ville.
Le nouveau cimetiere devient alors peu a peu le lieu d'inhumation des Napolitains les plus pauvres, qui ne peuvent s'offrir une sépulture en ville.
En 1837, les nombreuses victimes de la grande epidemie de cholera rejoignent a leur tour les Fontanelle.
La meme annee, il est decide de deplacer vers l'ossuaire les restes des personnes enterrees dans les tous cimetieres des paroisses de la ville ; c'est la derniere etape pour l'ossuaire des Fontanelle, qui est bientôt laisse en l'etat, a l'abandon.
Mais si son histoire fut relativement breve, il aura accueilli un nombre difficilement imaginable de corps : plusieurs centaines de milliers, voire quelques millions.

Si l'on estime a environ 40 000 le nombre de corps dont les restes sont aujourd'hui visibles, le sol est rempli d'os sur plusieurs mètres de profondeur...Les moines obscurantistes du Moyen-age avaient invente le « Purgatoire », penible etape supplementaire entre la vie et le paradis. Sans sepultures decentes, les pauvres morts des Fontanelles erraient donc comme des ames en peine.De leur cote, les Napolitains, entre guerres, misere, peste et cholera, vivaient l’enfer sur terre.Chacun, homme ou femme, adoptait un crane, le debarrassait de ses souillures, le lavait, le polissait, lui offrait un tapis de velours, des fleur.

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
  • Vimeo sociale Icône
  • Youtube

© 2020 par Maya-Press.com